Information


Mounir Ayache, vit et travail à Paris


Les créations technologiques de l’artiste franco-marocain Mounir Ayache (né en 1991) incitent à regarder les réalités politiques et sociales du monde arabe sous un autre jour. En reprenant les codes de la science-fiction, auquel il mêle histoires familiales et réappropriation imaginaire des expériences et identités arabes, Mounir Ayache s’inscrit dans le courant non-officiel de l’arabfuturism, inspiré de l’afrofuturism des années 1990. Ces mouvements emploient la fiction pour proposer des récits et des réalités alternatifs. Il utilise ce qu’il appelle ironiquement une esthétique « SF orientale » afin de singer les représentations de l’Autre et de l’Etranger dans les fictions occidentales. En plus des codes et de la rhétorique de la science-fiction, Mounir Ayache se sert des nouvelles technologies pour réaliser et transmettre ses idées, et brouille ainsi les frontières entre art contemporain et entertainment.



Mounir Ayache’s (b. 1991, FR/MA) technological creations cast an unfamiliar light on the political and social realities of the Arab world. By envisioning alternate futures, Ayache proposes an image of the Arab world radically different from those circulated in the West. His sci-fi approach weaves together family histories, fictionalised re-appropriations of experiences and Arab identities. These traits situate Ayache within the emergent movement of Arabfuturism, which derives its name from the Afrofuturism movement in the 90s. Both Afro and Arabfuturism are characterised by a turn to fiction that allows us to imagine vastly different realities. Ayache knowingly deploys the tropes of “oriental sci-fi” in order to parody the way Western fictions represent “Others” and “Foreigners”. In addition to drawing on the codes of the sci-fi genre, his use of technology blurs the boundaries between contemporary art and entertainment.


On going :
2020: Manifesta13 - Traits d’union.s, the central biennial programme , Marseille
Past
2020 : A Spoonfull of Sugar, galerie Jeune création, Romainville
2019 : Biennale de Paname II (@ la maison rouge) , Paris 11e
2019 : SPHERE - GROUP SHOW, Galerie cinéma,Paris 3e
2018 : Atelier de Paname, Paris 11e

2018 : Lauréat de la résidence Creator Source par Adidas,
2018 : Felicita 18, Exposition des diplomés, E.N.S.B.A. , Paris 6e. - Lauréat du prix nouvelles technologies/vidéo
2017 : Biennale de Paname, Paris 3e,
2016 : Exposition Ruins of Sound, Paris 18e,




Formation
2011/2017 : DNAP/DNSAP E.N.S.B.A. École nationale supérieure des beaux-art (National School of Fine Arts | Paris)